Mis en avant

Batch Cooking : comment s’organiser pour une session au top ?

Batch Cooking : Comment s’organiser pour une session au top – Une drôle de Mirabelle

J’ai commencé le Batch Cooking il y a quelques mois avec un objectif : gagner du temps en semaine tout en continuant à nous régaler mes cobayes & moi ! Mais hors de question d’y passer mon week-end à la place ! Non, non, non : une stratégie était donc nécessaire 😉. Après avoir lu (beaucoup) et fait des essais (nombreux), voici mes 10 commandements d’une séance de Batch Cooking réussie :

  • COMMANDEMENT NUMÉRO 1 : ton menu tu feras… mais point trop de pression tu te mettras. Une nouvelle recette par semaine, c’est bien, TROP de nouvelles recettes, bonjour les dégâts (en tout cas au début de ton aventure dans le Batch Cooking 😂 !). D’ailleurs, on lit souvent, pour celles & ceux qui se réfèrent à un livre, que leur séance a duré bien plus longtemps que ce qui était pourtant indiqué : pour cause, on doit s’interrompre régulièrement pour lire / comprendre la marche à suivre… et pendant ce temps, le compteur tourne !
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 2 : tes recettes tu reliras et ta session tu organiseras. Et oui, l’objectif étant de gagner un maximum de temps, on se pose quelques minutes avec une feuille de papier pour organiser étape par étape sa session de batch (en dosant le niveau de détails quand même 😉) ! Personnellement, je commence systématiquement par préparer la pâte brisée (pour la laisser reposer pendant que je m’occupe des garnitures), je lance les cuissons des féculents (boulgour, quinoa, riz…) pendant que j’épluche et je découpe les légumes, et je répartis ensuite les cuissons entre mes différents « assistants », en commençant par les cuissons les plus longues.
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 3: le lave-vaisselle tu videras. Une évidence me direz-vous ? Que nenni ! Crois-moi, être envahie de vaisselle et réaliser avec horreur que le lave-vaisselle est plein… ça arrive aux meilleurs d’entre nous et c’est vraiment la loose 😁. Et forcément, ce commandement va de pair avec le…
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 4 : de la place sur ton plan de travail tu feras. Un conseil également valable pour ta table de cuisine ou de salle à manger pour toi, la ou le batch cooker, qui n’a pas la chance d’avoir une cuisine de 20m² 😂.
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 5 : tes ustensiles tu sortiras. Branchez vos robots, disposez vos casseroles sur vos plaques, sortez vos couteaux, votre balance de cuisine… Bref, gardez vos indispensables sous la main, pour ne pas perdre de temps à les chercher au fond des placards.
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 6 : certains ingrédients tu sortiras. Idéalement, on lit partout qu’il vaut mieux sortir tous les ingrédients en début de séance. Sauf que dans la vraie vie, si tu sors absolument tout… tu n’as plus de place sur ton plan de travail 😂😂 ! En tout cas, c’est le cas pour moi ! Du coup, j’opte pour une solution intermédiaire, à savoir : je sors tous les légumes, et je garde sous la main les condiments qui me serviront dans plusieurs préparations (comme l’huile, le sel…) pour ne pas avoir à ouvrir et fermer 100 fois le même placard. Non pas que je doute de la résistance de tes placards, mais il faut savoir s’économiser dans la vie 🙂 En revanche, les ingrédients qui sont au frigo… restent au frigo tant que je n’en ai pas besoin, idem pour les produits secs. Et de toute façon, vu la taille de ma cuisine, j’ai rarement plus de deux pas à faire pour atteindre l’ingrédient en question 😉.
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 7 : par éplucher et découper tes légumes tu commenceras. Une fois cette corvée passée, tu pourras enchaîner sans interruption tes préparations : le Speedy Gonzales de la cuisine, c’est toi ! Si tu préfères, tu peux aussi le faire la veille et / ou demander / supplier / ordonner (à toi de voir 😉) à tes cobayes de s’essayer à l’art subtile de l’épluchage de légumes à ta place.
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 8 : une poubelle à proximité tu garderas. Les fruits et légumes sont (malheureusement) encore trop souvent sur-emballés lorsqu’on les achète en grande distribution. Aussi, n’hésite pas à convertir les barquettes en plastique par exemple en poubelle de plan de travail ! Cela te permettra de débarrasser facilement ta planche à découper sans avoir à te tourner 10 fois vers ta grande poubelle.
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 9 : ton plan de travail et tes ustensiles régulièrement tu nettoieras. Cela peut sembler évident, mais pour éviter la transmission des bactéries, il est essentiel de nettoyer régulièrement sa planche à découper, son couteau…
  • COMMANDEMENT NUMÉRO 10 : tes préparations refroidir un peu (mais pas trop) tu laisseras. Et surtout, pas plus de deux heures, car les bactéries se multiplient plus rapidement à température ambiante !

Voilà voilà, j’espère que ces petits conseils te seront utiles ! Et toi, comment t’organises-tu en cuisine ?

Mis en avant

Le B.A-BA du Batch Cooking

Le Batch-Cooking : kézako ?

Remis au goût du jour il y a peu, le « batch-cooking » ou « meal-prep » consiste tout simplement à préparer ses repas de la semaine en avance.

Objectif : profiter de ses soirées autrement qu’en cuisine ou devant un plat cuisiné, tout en mangeant varié, équilibré… et bon !

B.A-BA du Batch-Cooking – Une drôle de Mirabelle

Il existe différentes méthodes : à chacun d’adopter celle qui lui convient le mieux !

  • Soit on prépare les plats complets, soit uniquement les ingrédients pour les assembler plus rapidement le soir en semaine
  • Soit on prépare tous les repas en une seule session (le dimanche matin dans mon cas), soit on organise 2 sessions (une le week-end et une autre le mercredi par exemple)
  • On peut aussi mixer les approches bien entendu !

Rassurez-vous, l’idée n’est pas de vous enfermer tout le week-end en cuisine non plus (sauf si c’est votre passion 🙂 : j’y consacre personnellement 2 à 3 heures par semaine, mais cela peut-être plus rapide en fonction des menus. Et surtout, au fil des semaines, vous allez acquérir certains réflexes et gagner indéniablement en timing !

Mes petites astuces si vous voulez vous lancer dans la folle aventure du Batch-Cooking !

  • Mon premier conseil, et non des moindres : ne vous mettez surtout pas la pression ! Ne cherchez pas à jouer le « contre la montre », vous devez prendre plaisir à cuisiner : le Batch-Cooking ne doit surtout pas être une corvée !
  • Seul ou accompagné : c’est vous qui voyez ! Je dois avouer que déléguer la corvée d’épluchage et de découpage des légumes est totalement appréciable et me fait gagner un temps fou 🙂
  • Ca y est, vous vous êtes décidés ? Il est donc temps de rédiger votre menu (et votre liste de courses). Pour démarrer :
    • Je vous conseille de ne pas prévoir trop de nouvelles recettes : une nouvelle recette – selon moi – prend nécessairement plus de temps car il faut suivre la recette justement ! Une nouvelle recette pour commencer, c’est déjà bien, voire deux si vous êtes motivés !
    • Faites également le tour de vos placards / réfrigérateur / congélateur : l’objectif du Batch-Cooking est aussi de limiter le gaspillage alimentaire 🙂 Une courgette abandonnée dans le bac à légumes ? Hop, je la râpe et je la transforme en quiche !
    • Idéalement, utilisez des recettes à base de produits de saison… mais je dois avouer que je transige parfois à cette règle quand je fais une overdose de courge butternut par exemple !

Petit aparté : pour gagner du temps et éviter le gaspillage alimentaire (vous savez, comme ma courgette abandonnée au fond du bac à légumes ?), on conseille souvent de décliner une même base dans plusieurs recettes. Par exemple : un velouté de chou-fleur et un gratin de chou-fleur dans la même semaine, ou alors un plat de lasagnes et un pot de sauce bolognaise. Dans l’idéal, c’est top, mais pour être honnête, mes cobayes m’ont parfois exprimé leur désarroi après une semaine sur le thème de la courge butternut et du pois chiches ahahah

  • En panne d’inspiration ? Je vous propose chaque semaine mes menus et les recettes associées (sur ce blog et sur ma page Facebook), et sinon, je vous détaille un peu plus bas un plan type de menu à suivre quand vous êtes en manque d’idées !
  • Les contenants : personnellement, je privilégie les contenants en verre, ils permettent de passer facilement du réfrigérateur / congélateur au four et je ne vous parle pas de tous les méfaits du plastique. Vous trouverez facilement des contenants de toutes tailles dans une célèbre enseigne suédoise si besoin (et très certainement ailleurs, je n’ai aucune action chez eux :-). Et la mise sous vide dans tout ça ? J’avoue avoir été tenté, mais pour être honnête, je me débrouille parfaitement sans. Disons que ce n’est pas franchement essentiel dans un premier temps.
  • La conservation : je consomme toujours en priorité les plats les plus fragiles (poisson / viande / produits laitiers) et je congèle généralement les plats au-delà de 3 jours. Et dans tous les cas, je respecte les dates de péremption des produits avant cuisson ! Dans quelques temps, si ça vous intéresse, je publierai un article plus précis sur ce sujet.
  • Et enfin, préparez votre plan d’attaque ! L’objectif est de capitaliser sur tous les ustensiles à votre disposition pour gagner un maximum de temps. A la maison, j’ai la chance de posséder le Companion et le Cookeo de Moulinex, ainsi qu’un four et une plaque de cuisson 4 feux. J’essaie donc de lancer mes cuissons simultanément dans mes différents robots / casseroles / sauteuse à ma disposition. Mais rassurez-vous, aucune obligation de posséder un robot pour se lancer dans le Batch-Cooking !

Menu type

  • Une quiche : lorraine, poireaux / chèvre, ratatouille, poivrons… les possibilités sont infinies !
  • En hiver, une souple complète (soupe à la montbéliarde, minestrone, chorba…) ou accompagnée d’une salade et d’un bout de fromage par exemple; en été, une salade composée (salade de pâtes, salade grecque, salade de riz au thon…).
  • Un plat de pâtes avec la sauce de votre choix : bolognaise, carbonara, pesto, aux boulettes de viande…
  • Un plat mijoté (bourguignon, blanquette, ragoût…).
  • Un gratin de légumes – avec ou sans viande (gratin de chou-fleur, gratin de courgettes, gratin aux légumes d’hiver…)

Voilà, vous êtes parés désormais ! J’espère que cet article vous a plu : n’hésitez pas à me laisser un petit commentaire pour me partager votre expérience et vos trucs & astuces !

https://www.facebook.com/unedroledemirabelle/

Camembert pané rôti

Camembert rôti – Une drôle de Mirabelle

Amis du fromage 🧀 bonsoir ! Un camembert pané ça vous dit ? Préparez-vous à fondre de plaisir ! Voici une recette ultra simple et ultra gourmande !

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Ingrédients :

  • 1 camembert
  • 3 œufs
  • 3 belles cuillères à soupe de farine
  • 150g de chapelure

Recette :

  • Battre les œufs en omelette.
  • Tremper le camembert (sur toutes ses faces) dans la farine, puis les œufs battus et enfin la chapelure.
  • Pour épaissir la panure, repasser le camembert une seconde fois dans les œufs battus puis la chapelure.
  • Faire cuire au four pendant 5 minutes à 180 degrés ou dans de l’huile très chaude pour plus de croustillant.
  • Déguster aussitôt !

Barres de céréales

Barres de céréales – Une drôle de Mirabelle

Qui aime les barres de céréales ? Chez les Mirabelle, cette recette est littéralement devenue le péché mignon de Monsieur. Finies les barres trop sucrées, voici une recette ultra simple et saine qui ne vous quittera plus !

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Conservation : je les conserve dans une boîte en métal au réfrigérateur. Mais vous pouvez aussi les conserver à température ambiante.

Ingrédients (pour 10 barres de céréales) :

  • 150g de flocons d’avoine ou de muesli (nature ou aux fruits)
  • 100g de noisettes et / ou d’amandes (ou tout autre fruit à coque comme des noix par exemple)
  • 60g de beurre
  • 150g de miel
  • 1 cuillère à soupe de noix de coco râpée

Recette :

  • Concasser les noisettes et les amandes.
  • Dans un saladier, mélanger les flocons d’avoine avec les noisettes et les amandes concassées.
  • Dans une casserole, faire fondre le beurre et le miel.
  • Verser le mélange beurre & miel dans le saladier et bien mélanger avec une spatule.
  • Préchauffer le four à 175 degrés.
  • Répartir la préparation dans un moule à cake (en silicone ou recouvert de papier sulfurisé). Bien tasser.
  • Enfourner pendant 15 à 20mn à 175 degrés.
  • Une fois la cuisson terminée, laisser refroidir hors du four SANS démouler la préparation (elle risquerait de se casser).
  • Une fois refroidie (inutile d’attendre qu’elle soit totalement froide, il s’agit juste de pouvoir manipuler le plat), démouler la préparation.
  • Placer la préparation au moins une heure au réfrigérateur (ou une vingtaine de minutes au congélateur si vous êtes pressé).
  • Couper la préparation en forme de barres de céréales.
  • Dégustez !

N.B : pour encore plus de gourmandise (et de calories 😉), vous pouvez les tremper dans du chocolat !

Menu Automne #Semaine 41 (2021)

Menu Automne #Semaine 41 (2021) – Une drôle de Mirabelle

En panne d’idées ? Venez piocher dans mes menus ! Au programme cette semaine :

Le symbole ❄️ vous indique les recettes qui se congèlent ! Et le symbole 🥗 vous indique les recettes sans viande !

Pour les préparations que vous ne congelez pas, stockez-les autant que possible dans la partie la plus froide de votre frigo !

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Menu Automne #Semaine 40 (2021)

Menu Automne #Semaine 40 (2021) – Une drôle de Mirabelle

En panne d’idées ? Venez piocher dans mes menus ! Au programme cette semaine :

Le symbole ❄️ vous indique les recettes qui se congèlent ! Et le symbole 🥗 vous indique les recettes sans viande !

Pour les préparations que vous ne congelez pas, stockez-les autant que possible dans la partie la plus froide de votre frigo !

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Pâtes sauce à la crème, poulet & champignons

Les pâtes, c’est une institution chez les Mirabelle ! Il faut dire que mini cobaye, la présidente en chef du club LPCLV (Les Pâtes C’est La Vie), veille au grain ! Torsades, fusillis, papillons, macaronis : toutes les formes y passent ! Et ce soir, c’est avec une sauce à base de crème, de poulet et de champignons que j’ai choisi de les accommoder.

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Conservation : 3-4 jours au réfrigérateur sans la crème fraîche, 2 jours sinon.

Ingrédients (pour 4 personnes) :

  • 300g à 400g de pâtes
  • 1 à 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 4 filets de poulet
  • 200g de champignons de Paris
  • 10cl de vin blanc
  • 20cl de crème liquide
  • Parmesan (facultatif)
  • Sel et poivre
  • Huile d’olive

Recette :

  • Faire cuire les pâtes dans une grande casserole d’eau bouillante selon la durée indiquée sur le paquet.
  • Pendant ce temps, préparer la sauce :
    • Éplucher et émincer finement les oignons et les gousses d’ail.
    • Couper les champignons en lamelles.
    • Couper les filets de poulet en morceaux.
    • Dans une sauteuse bien chaude, verser un filet d’huile d’olive et faire revenir les oignons et l’ail émincés jusqu’à coloration.
    • Ajouter ensuite les morceaux de poulet et les faire dorer, avant d’ajouter les champignons. Saler et poivrer.
    • Déglacer au vin blanc et faire réduire jusqu’à cuisson complète du poulet.
    • Ajouter enfin la crème liquide et poursuivre la cuisson à feu très doux pendant 2-3 minutes pour faire épaissir la sauce.
  • Verser la sauce sur les pâtes.
  • Parsemer de parmesan si vous le souhaitez ! C’est prêt !

Cookies aux deux chocolats

Cookies aux deux chocolats – Une drôle de Mirabelle

Pour lutter contre la grisaille et remonter le moral des Mirabelle, rien de mieux que de délicieux cookies 🍪 au chocolat blanc & noir ! Croustillants à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, ils seront parfaits pour une pause cocooning avec une tasse de chocolat chaud ☕️ ! Cette recette s’inspire de celle de Cyril Lignac, moyennant quelques ajustements toutefois pour réduire la quantité de sucre 😉.

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Ingrédients (pour une vingtaine de cookies) :

  • 50g de sucre cassonade
  • 50g de sucre blanc
  • 130g de beurre
  • 1 oeuf
  • 220g de farine
  • 1/2 sachet de levure chimique
  • 1 cuillère à café d’arôme vanille
  • 3 rangées de chocolat blanc
  • 3 rangées de chocolat noir

Recette :

  • Sortir le beurre du réfrigérateur pour qu’il ramollisse et le couper en morceaux.
  • Concasser les chocolats en morceaux.
  • Dans un saladier, mélanger le sucre cassonade et le sucre blanc.
  • Ajouter le beurre pommade et mélanger à l’aide d’une spatule jusqu’à obtenir une sorte de crème.
  • Ajouter l’œuf battu et mélanger à nouveau.
  • Ajouter la farine, la levure chimique et l’arôme vanille. Mélanger à la main.
  • Ajouter enfin les morceaux de chocolat et mélanger à la main à nouveau pour bien les incorporer à la pâte.
  • Préchauffer le four à 175 degrés.
  • Sur un tapis en silicone ou un plan de travail fariné, former un boudin et découper en tranches de 1,5 à 2cm d’épaisseur environ.
  • Redonner à chaque tranche une forme ronde et les disposer sur un tapis en silicone ou une feuille de papier sulfurisé. Pensez à les espacer suffisamment pour qu’ils puissent s’étaler à la cuisson.
  • Enfourner pendant 12 minutes à 175 degrés. Les cookies finiront de durcir en refroidissant.
  • La prochaine fois, je tenterais d’y ajouter des noisettes pour encore plus de gourmandise !

Et vous, vous les aimez comment les cookies ? Un peu, beaucoup, à la folie ?

Cookies aux deux chocolats – Une drôle de Mirabelle

Bricks à l’œuf et à la courgette

Aujourd’hui, je vous propose une recette ultra simple et parfaite pour un dîner léger ! Des bricks à l’œuf et à la courgette ! Cuites au four sans matière grasse, elles conviendront aussi à ceux qui font attention à leur ligne !

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Conservation : 4 jours pour la préparation aux courgettes.

Ingrédients (pour 4 bricks) :

  • 500g de courgettes
  • 4 œufs
  • 2 gousses d’ail
  • Persil
  • Sel et poivre

Recette :

  • Éplucher et couper les courgettes en petits dés.
  • Éplucher et émincer finement la gousse d’ail.
  • Dans une sauteuse bien chaude, verser un filet d’huile d’olive et faire revenir les dés de courgettes et l’ail émincé. Laisser mijoter à feu doux pendant une dizaine de minutes, saler, poivrer et saupoudrer de persil. N.B : il ne doit plus rester de jus.
  • Préchauffer le four à 180 degrés.
  • Décoller une feuille de brick de son papier.
  • Répartir les courgettes au centre de la feuille, en forme de carré. Faire un puit au milieu et y casser un œuf.
  • Refermer la feuille de brick et la retourner dans un plat allant au four.
  • Renouveler l’opération jusqu’à épuisement des courgettes.
  • Enfourner pendant 10 minutes à 180 degrés.

Menu Automne #Semaine 39 (2021)

Menu Automne #Semaine 39 (2021) – Une drôle de Mirabelle

En panne d’idées ? Venez piocher dans mes menus ! Au programme cette semaine :

Le symbole ❄️ vous indique les recettes qui se congèlent ! Et le symbole 🥗 vous indique les recettes sans viande !

Pour les préparations que vous ne congelez pas, stockez-les autant que possible dans la partie la plus froide de votre frigo !

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Tarte feuilletée aux poires et fourme de Montbrison

Tarte feuilletée aux poires et fourme de Montbrison – Une drôle de Mirabelle

L’automne est arrivé 🍁 et les poires 🍐 envahissent les étales. C’est donc sous la forme d’une tarte sucrée-salée que j’ai décidé de les déguster, agrémentées d’un fromage découvert à la ferme de Viltain : la Fourme de Montbrison. La Fourme de Montbrison est un fromage à pâte persillée qui se rapproche de la Fourme D’Ambert, quoique plus doux et plus fruité. C’est un fromage qui se fait rare puisqu’ils ne seraient plus qu’une poignée de producteurs en France à le produire.

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Conservation : 2 jours au réfrigérateur.

Ingrédients :

  • Une pâte feuilletée pur beurre
  • 2 à 3 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse
  • 2 à 3 poires
  • 100g de Fourme de Montbrison

Recette :

  • Couper les poires en fines lamelles, sans les éplucher.
  • Couper la Fourme de Montbrison en petits morceaux.
  • Préchauffer le four à 200 degrés.
  • Étaler la pâte feuilletée dans un plat allant au four (préalablement recouvert de papier sulfurisé).
  • Étaler la crème fraîche sur la pâte.
  • Répartir les lamelles de poires sur la pâte.
  • Répartir les morceaux de Fourme.
  • Enfourner 20 minutes à 200 degrés.
  • C’est prêt !
Tarte feuilletée aux poires et fourme de Montbrison – Une drôle de Mirabelle

Rillettes de thon et blinis

Rillettes de thon et blinis – Une drôle de Mirabelle

Le samedi, c’est apéro party chez les Mirabelle ! Et pour éviter les gâteaux apéritifs ultra caloriques, je vous propose des rillettes de thon à tartiner sur des blinis maison !

N.B : si vous voulez être informé de la mise en ligne de nouvelles recettes, n’hésitez pas à vous abonner au blog ! Vous serez alors alerté des nouvelles publications par e-mail ! Et vous pouvez aussi me rejoindre sur ma page Facebook ou Instagram !

Conservation : 2 jours au réfrigérateur.

Pour les rillettes de thon :

Ingrédients :

  • 140g de thon au naturel
  • 70g de fromage frais
  • Jus de citron
  • 1 cuillère à café rasé de paprika
  • Ciboulette (facultatif)

Recette :

  • Égoutter le thon.
  • Dans un mixeur, mixer ensemble le thon et le fromage frais.
    • Au Companion : V10 – 30s
  • Ajouter 1 cuillère à soupe de jus de citron, saupoudrer de paprika et mixer à nouveau.
    • Au Companion : V10 – 30s
  • Goûter et rectifier l’assaisonnement selon votre goût !
  • Vous pouvez ajouter un peu de ciboulette ou une pointe de piment si vous le souhaitez.
  • Servir frais.

Pour les blinis :

Ingrédients :

  • 2 œufs
  • 25cl de lait
  • 5g de sucre
  • 175g de farine
  • 5g de levure chimique
  • Sel et poivre
  • Huile

Recette :

  • Séparer les blancs des jaunes d’œuf.
  • Dans un saladier, mélanger les jaunes d’œuf, le lait et le sucre.
    • Au Companion avec la lame ultrablade : V11 – 1mn
  • Ajouter la farine et la levure chimique et bien mélanger. Réserver.
    • Au Companion : V11 – 2mn
  • Dans un autre saladier, monter les blancs en neige avec une pincée de sel.
    • Au Companion, rincer et sécher la cuve et remplacer l’ultrablade par le batteur : V6 – 5mn
  • A l’aide d’une spatule, incorporer délicatement les blancs d’œuf à la pâte.
  • Dans une poêle huilée bien chaude, verser des petits tas de pâte. Les retourner quand des petites bulles commencent à se former.
  • Vos blinis sont prêts !